L'entretien

Publié le par Spike

Mr-Vomi.jpg
    A cette époque, j’étais seule, abandonnée, désespérée et sans travail, mais je vous rassure, j’étais bien disposée à trouver un moyen de m’en sortir. Il faut dire que j’avais 12 chats à nourrir, et que si je ne trouvais un moyen de leur apporter leur Ron-Ron tous les jours, j’avais peur qu’un jour, je finisse seule, abandonnée et désespérée… et dévorée par mes chats au milieu de mon salon…
    Une annonce avait retenu mon attention quelques jours auparavant : « Importante société de communication basée sur Paris, recherche une assistante pour sa directrice. Envoyez votre candidature à machin-machin@smcom.com. Débutantes acceptées. »
Ça tombait bien, je n’avais aucune expérience dans ce domaine… ce poste était donc fait pour moi ! J’ ai donc envoyé ma candidature :
« Chère Madame Machin-Machin de SM Communcation,
J’ai vu que votre directrice recherchait une assistante, et qu’en plus, ça ne vous dérangeait trop pas si elle était débutante. Par conséquent je suis donc celle qui vous faut. Merci de me recontacter afin que nous puissions convenir d’un rendez vous. Blablabla… Blablabla… Blablabla… »

    Le lendemain, j’obtenais un rendez-vous. Incroyable non ? Mais vrai.

    Le jour du rendez-vous, j’avais essayé (pour une fois) de faire un effort vestimentaire, histoire de présenter correctement devant Madame Machin-Machin. Dans le métro, j’étais assise en train de réfléchir aux questions qu’elle allait pouvoir me poser, quand est rentrée dans la rame une jeune fille, grande, mince, belle, bien habillée - mais l’air un peu fatiguée tout de même - qui tenait dans les mains une bouteille d’1,5L de Vittel. Elle s’est assise juste en face de moi, et s’est mis à boire de grandes gorgées, l’air un peu hagard. Visiblement elle semblait à l'ouest mais elle avait très soif.
Au bout d’une minute, j’ai trouvé que ça sentait comme qui dirait… la vodka ou le gin juste à côté de moi. J’ai regardé partout autour, mais il se trouvait que la personne la plus proche était à 2 rangées de nous. Bon. J’ai dû avoir une hallucination olfactive. Parfois ça arrive…
Et puis la fille s’est remise à boire sa Vittel avec toujours le même regard flou… et là, j’ai compris : c’était ELLE qui sentait l’alcool à plein nez ! La pochtronne alcoolique qui s’assume même pas ! Ce n’était pas de l’eau qu’il y avait dans sa bouteille, mais de l’alcool !

    Et là, j’ai eu comme qui dirait un flash back ultra-G-G (ultra-Giga-Gore): j'ai repensé à une histoire atroce qui est arrivée il y a 2 ans à l’un de mes amis, que par défaut j'appellerai Gilles, et ce afin de préserver son anonymat et vous allez comprendre pourquoi.
Un jour, alors qu’il était malade, Gilles a pris le métro pour rentrer chez lui, mais sentait bien qu’il avait quelques nausées… à un moment, il a mis sa tête en arrière, a essayé de reprendre ses esprits et sa respiration pour contenir un hoquet, mais une crise de nausée a été plus violente que les précédentes, et il a vomi sur la dame qui était assise en face de lui ! ça a fait une espèce de geyser immonde qui a éclaboussé tout autour de lui. Vous imaginez un peu la scène digne d'un film d' horreur trash de série Z, dans un métro plein de monde ! La dame était tellement choquée de s’être fait arroser de la sorte  - imaginez qu’elle avait plein de dégueulis sur elle et que ça avait dû couler jusque dans son sac à main - qu’elle en restée pétrifiée d’horreur. Des gens se sont mis à crier, et lui, il s’est sauvé en courant et en balbutiant des « Pardon ! Pardon ! » qui toutefois ne l’excusaient absolument pas tant ce qui venait de se produire était horriblement honteux .
Nous n’avons pas eu de nouvelles de la victime…
Depuis qu’il m’a raconté cette histoire, à chaque fois que je suis dans le métro et que je vois quelqu’un qui a l’air un peu malade juste en face de moi, je change de place.
J’ai scruté la jeune-fille-à-la-bouteille-d’eau-déguisée en me disant :
« Mais elle boit tellement qu’elle va se rendre malade ! Et elle a déjà bu la moitié de sa bouteille ! Et en plus elle continue ! Et si ça se trouve à un moment elle va finir par me vomir dessus et ça va être atroce ! Et je vais pas arriver à mon entretien couverte de vomi ! Et j’aurai jamais le poste ! C’est pas possible c’est pas possible ! »
Je revoyais la scène que m’avait décrite Gilles, et prise d’une panique soudaine, je me suis levée et j’ai couru à l’autre bout de la rame. Si toutefois la jeune fille se sentait mal, personne ne serait éclaboussé…

    Je suis arrivée à l’heure à mon entretien, et Madame Machin-Machin m’a reçu très gentiment dans son bureau pour m'expliquer les caractéristiques du poste à pourvoir.
« Bonjour je suis Madame Machin-Machin et je vais vous recevoir très gentiment pour vous expliquer les caractéristiques du poste à pourvoir.
- Très bien.
- Notre société est donc spécialisée dans la communication, et nous travaillons pour différents clients. Notre directrice s’appelle Sally Mustang, elle est New-Yorkaise, et a fondé cette société il y a 10 ans, lorsqu’elle a décidé de s’installer en France …
- Ha, c’est donc pour ça que la société s’appelle « SM Communikation » ?
- Absolument! Vous êtes perspicace! Ce sont en effet les initiales de Sally Mustang comme vous l’avez très justement remarqué … donc nous recherchons une assistante qui sache parler anglais – Sally Mustang parle souvent en anglais, parfois en français, et des fois elle mélange – de plus, nous avons quelques clients étrangers, et nous travaillons principalement dans le domaine du luxe, vous verrez c’est tout simplement fascinant
L’essentiel du poste consiste à tenir son carnet de rendez-vous à jour, organiser ses déplacements en France ou à l’étranger, accueillir les clients au bureau, répondre au téléphone… enfin les tâches basiques d’une assistante en gros. De plus, quand vous aurez le temps, vous pourrez aussi vous rendre utile en aidant les filles ici, vous verrez ce qu’elles auront à vous donner…
De plus, vous devrez faire les courses pour le bureau et gérer les factures. Concernant les tâches directement liées à Sally Mustang, vous verrez avec elle au fur et à mesure… mais vous devrez régulièrement lui apporter son eau chaude… à son bureau… plusieurs fois par jour… servi dans une tasse blanche… et parfois vous serez obligée de rester au bureau à la pause déjeuner, ça dépendra d’elle… enfin elle est parfois un peu… spéciale… cela vous pose un problème ?
- Non, non, pas vraiment…
- Ok très bien… pour ce qui est du salaire, c’est 1500€ brut par mois pour 39h de travail, il n’y a pas de ticket restaurant, pas de mutuelle, pas de RTT, pas de 13ème mois non plus, aucun avantage quelconque… cela vous pose un problème ? »
Là je réfléchis rapidement… et je me rappelle que je suis seule, abandonnée, désespérée et sans travail, que j’ai 12 chats à nourrir et que je n’ai pas envie d’être dévorée par eux un de ces jours parce qu’ils n’auront pas eu leur Ron-Ron quotidien.
« Mais c’est le rêve de travailler ici dites-moi! Surtout ne me rappelez surtout pas, il craint à mort votre poste! Non non, c’est très bien. Tout me paraît absolument parfait. Mais… elle n’avait pas d’assistante avant ?
- Si, il y en a eu 6 l’année dernière, mais elles ne sont pas restées parce que… elles ont finalement trouvé d’autres opportunité de carrière ailleurs…
- …
- Alors je vous recontacte dans la semaine pour vous donner une réponse, d’accord ? »

Fin de l’entretien.

    Madame Machin-Machin avait dû voir une dizaine de candidates très qualifiées et compétentes pour ce genre de poste, je n’ai donc pas imaginé une seule seconde que mon profil serait intéressant pour elle… (6 assistantes en 1 an tout de même… c’était bizarre…)
Pourtant, 3 jours après, elle me rappelait pour m’annoncer que ma candidature avait été retenue, et que par conséquent, je pouvais commencer dès le lundi suivant.

    Fabuleux ! Je me suis dit. Je vais pouvoir nourrir mes 12 chats, et puis en plus… « L’Univers du luxe est tout simplement fascinant » … ha oui?
    C'est ce que j'allais découvrir...


Publié dans Sally Mustang & Co

Commenter cet article

finipe 27/10/2007 20:40

Tiens mais au fait, c'est Jaco Pastorius dans ton bandeau en haut !

Félûre 27/10/2007 01:30

C'est étrange de lire tout ça avec Mick harvey en track list...

DiablePrada / Petite Merde 26/10/2007 15:29

@ Spike: "l'univers du biiiiip est passionnant", c'est ce que je me suis dit aussi! Aujourd'hui, je me demande si c'est pas plus sympa dans la boîte de conserve...
@ Sonia: ah ouais quand même! T'avais trop bu?
@ Bridget Jr: aaaaah! moi si on me vomisait dessus, je pense que je vomirais aussi de dégôut.

Bridget Jr 26/10/2007 10:57

Oh moi aussi on m'a déjà vomi dessus dans le métro ! Mais je crois que la fille elle n'avait pris que du jus d'orange pour son petit-déjeuner donc bon, c'était pas trop grave ......

Spike 26/10/2007 09:01

@Mr Méchant: je ne censure rien! Et oui, l'accouchement a été très difficile...
@Finipe: mais attends!!!! tu crois que j'ai dû faire QUOI ensuite????
@Sonia: RHOOOO!!!! Moi qui croyais que tu étais une femme du monde!!!! tu vois pas que t'es en train de perdre des points auprès de mon avocat là? ;)
hey en même temps, entre nous: je trouve ça trop drôle de vomir sur un chien! (vaut mieux ça que de pourrir ses Roger Viver non????)
@Vinz: je sais pas ce que t'as voulu dire par là... mais je ne préfère pas savoir... tu règleras ça avec Sonia...