Paquets Cadeaux & Calligraphie

Publié le par Spike

    Sally Mustang est très soucieuse de l'image qu'on peut avoir de sa société, et pour cela, elle doit faire bonne impression sur tout. C'est normal: quand on est à la tête d’une agence aussi prestigieuse, il faut renvoyer une image prestigieuse : coller les timbres bien droits et alignés au millimètre près sur les enveloppes, et ne jamais envoyer une lettre sans avoir auparavant écrit l’adresse sur une étiquette au logo de l’agence. Etiquette que l’on doit coller sur une enveloppe qui elle aussi possède le logo et l’adresse de l’agence.
Oui : Sally Mustang aime la redondance.

    Un jour, il a fallu envoyer une cinquantaine de sèche-cheveux à des journalistes. Et alors me direz-vous, des sèche-cheveux, ce ne sont QUE des sèches-cheveux?
Détrompez vous: ces sèche-cheveux là étaient des objets prestigieux. Du moins, il fallait faire tout comme.
Il ne fallait pas se contenter de les envoyer dans leur boîte d'origine non, mais faire comme s’il s’agissait de robes Balenciaga ou de bijoux précieux.
Ces sèche-cheveux, il n'étais pas question de les mettre directement dans une boîte en carton non, non, non, c'était des sèche-cheveux de luxe, donc il leur fallait un emballage luxe. Sinon comment vouliez-vous qu’on y croit ?
Pour moi, ces sèche-cheveux, c'était comme envoyer du mousson Fleury Michon dans une boite de foie gras, ou encore des Chocos Prince dans une boite Ladurée.

     Je fus donc en charge d’apprendre à faire des emballages « couture » avec des « plis couture » parce que :

    « Darling, Christian Lacroix quand il envoie une robe à une cliente, elle est emballée comme ça avec des plis couture et ça fait très chic tu comprends, donc tu vas me faire le même chose pour les sèche-cheveux.
- Heu… c’est quoi des plis couture ?
- Les plis couture, c’est très joli, mais c’est un peu compliqué à faire... regarde, tu prends du papier de soie... tu plies comme ça... comme ça... you see ! C’est so chic... et ensuite tu me feras tous les paquets cadeaux, c’est cool de faire les paquets cadeaux non? »

    Bien sûr que j’adore ça, d’ailleurs quand j’étais petite, je voulais faire Elfe du Père Noël pour l’aider à faire les paquets tellement je trouvais ça cool.

    Il est impossible, sans croquis, de décrire comment on fait des plis coutures avec du papier de soie, mais retenez juste que c’est TRÈS TRÈS TRÈS long à faire, surtout quand vous avez 150 boites à remplir, avec 2 couches de plis couture dans chaque. Quand en plus vous saviez que les filles qui allaient recevoir cette boite feraient voler les papiers de soie en pli couture que vous auriez mis 10 minutes par boite à confectionner... vous vous dites que c'est vraiment du gachis et du temps perdu. Mais dans la com, on ne lésine pas avec les apparences... c’est un aspect dont j’ai rapidement pris conscience rapidement en travaillant chez Sally Mustang : tout est uniquement dans l’apparence...

    Et non, les sèche-cheveux n'étaient ni en or, ni en diamants, c'était des sèche-cheveux. Point. Qui sèchaient bien les cheveux certes, mais pas de quoi en faire toute une histoire non plus.
Sauf chez Sally qui est une sorte de fée et qui possède ce goût du merveilleux qui rend chaque objet, même le plus banal, complètement unique, so glamourous et magique ...
Moi je dis: "merci de savoir nous faire rêver avec un sèche-cheveux".


     Une autre fois, c’était des bouteilles de champagne… pas de pli couture cette fois ci, mais l’obligation de faire chaque paquet cadeau de façon plus que parfaite, avec le ruban noué de façon parfaite aussi le tout au millimètre près, « SINON DARLING TU RECOMMENCES TU CROIS QUAND MÊME PAS QUE JE VAIS ENVOYER CE CHAMPAGNE EMBALLÉ COMME Ça! IT’S JUST A PIECE OF CRAP ! »

    Oui c’est vrai, après tout, c’était pas du Nicolas Feuillate qu’on emballait, mais le champagne de James Bond, donc il fallait faire dans le classieux. Papier noir, ruban noir, on aurait dit qu’on envoyait des mini-cercueils.
So chic en effet. Etouffez-vous avec votre champagne !

     Mais ma plus grosse erreur a été un jour de dire - je ne sais plus pourquoi d'ailleurs - qu’un de mes passe-temps, c’était de faire de la calligraphie.
Ce jour là, j’aurais mieux fait de dire que mes loisirs c’était de faire du shopping pour m’acheter les plus beaux outils de la Terre, réparer des voitures et démonter des postes à galènes avec, ainsi que faire des concours de celui qui est capable de manger le grand nombre de Pringles en une seule fois avec mes copains.


       « Bon Darling, j’ai quelques invitations à envoyer pour le lancement de notre champagne, il faut que ce soit fait à la main, mais avec une écriture spéciale, une plume spéciale etc… donc tu vas le faire, et en plus comme ça : j’ai pas besoin de payer une calligraphe professionnelle. »
Par « quelques invitations » traduisez : 50.
Quant aux 300€ économisés parce qu'elle n'avait pas à payer de calligraphe, c'était toujours ça de pris pour payer ses prochaines Louboutin.



     1ère étape : il fallait qu’elle choisisse l’écriture , je lui présentai donc plusieurs modèles d’écriture selon ce que j’avais l’habitude de faire. Elle me dit :

    « Tu sais pas écrire comme ça ? Ou plutôt comme ça ce serait mieux non ?
- Non, ça je sais pas faire, je ne suis pas une professionnelle je te le rappelle, et ça c’est difficile. J’appelle la calligraphe ?
- Non non non c’est très bien, tu vas faire celle là ça ira. MAIS TU T’APPLIQUES HEIN ? »
(oui parce que sinon quoi ? Je suis virée ?)

     2ème étape : lui montrer les modèles. Forcément ça n'allait pas... Donc il a fallu que je recommence.

    « Non pas celle là... ça va pas, ça dépasse... Peut-être celle là... Ho et puis finalement je préfère plutôt ce style là...
- Bon ok. Mais si tu veux, j’appelle la calligraphe et elle te le fera comme tu veux hein ?
- Non non non ça ira, et puis Darling la calligraphe c’est bien trop cher, je pense que si tu t’appliques un peu tu peux y arriver non ? »

Oui c’est ça, et supporter que tu me hurles dessus façon Mussolini.

    3ème étape : écrire les adresses en lettres gothiques avec la plume (10 minutes par enveloppe également) et monter dans son bureau pour chaque enveloppe afin de la lui montrer.

    « HA MAIS ENFIN Ça VA PAS DU TOUT C’EST FUCKING MOCHE L’ADRESSE Ça S’ÉCRIT PAS ICI MAIS TU FAIS N’IMPORTE QUOI C’EST COMPLÈTEMENT NUL ALORS ! ET PUIS LÀ ON VOIT LA LIGNE !!!! RECOMMENCE TOUT !!!!! MAIS T'ES VRAIMENT INCAPABLE OU QUOI!!!????
- OK. J’appelle la calligraphe ? Parce que moi je te le rappelle, c’est pas mon job, je suis pas une professionnelle, je fais ça de temps en temps, et j’ai pas l’habitude qu’on me hurle dessus quand je le fais, sinon c’est plus mon passe temps tu comprends ?
- NON T’APPELLES PAS LA CALLIGRAPHE ET TU T’APPLIQUES ENFIN C’EST QUAND MÊME PAS COMPLIQUÉ SI ???? !!!! »

     Ce qui à l’origine était un passe temps, et un moment de détente quand je le faisais chez moi, s’est transformé en un vrai calvaire, et plus ça allait, plus je lui montrais mes enveloppes avec la trouille qu’elle me les jette à la figure parce que ce n’était pas comme elle voulait.

    J’ai quand même fini par les écrire comme elle voulait ses enveloppes et ses invitations toutes pourries.

    Maintenant je suis traumatisée.
Dès que je vois des lettres gothiques, je fais une crise de nerfs ou j’ai subitement envie de vomir.

Publié dans Sally Mustang & Co

Commenter cet article

Bé@ 11/02/2012 11:54

C'était juste une histoire pour rire ? Du roman bouffe ? J'ai tout bu !
Cette Sally Mustang doit être le personnage principal des nouvelles ??

Bé@ 11/02/2012 11:50

Tu m'as scotchée avec ton histoire.
Bah, la gothique, de toute façon, ce n'est pas toujours la plus esthétique, ça ne fait chic que pour les nouveaux richez ou les rares vrais amateurs.
J'espère que tu t'es remis à la calligraphie, ce serait dommage de se faire détruire un élan artistique si sympa.
J'en ai fait un peu (maintenant je fais de la calligraphie chinoise, du coup j'apprends le chinois aussi) et je sais ce que c'est que l'application nécessaire pour un seul exemplaire.
Ta boss est une ignare inconsciente qui veut faire de l'esbrouffe à peu de frais : pas quelqu'un de bien. Tu as eu raison de te défouler, en plus, ça m'a bien fait rire.
Bonne journée, Madame la plume !

Béa

Spike 26/11/2007 20:43

@Draleuq: non steuplait t'es gentil tu te présentes pas...
@Narcaje: non. J'étais déjà barge avant d'aller à Amsterdam. (bien sûr, ça n'a pas aidé...)t'es plutôt nounours ou croco toi?
@Xtelle: hiberner = tourner au ralenti... quand je serai proche de la mort, je vous avertirai enfin!!!!

xtelle 26/11/2007 19:59

Ah non hein ! Tu vas pas te mettre à hiberner toi aussi ! ! ! Je l'interdis ! Déjà qu'on a perdu Eliiiiiiiise, alors si toi aussi tu t'y mets...

narcaje 26/11/2007 18:36

l'idee de ta baniere ne te serait pas venu apres ton periple a amsterdam?