Sally Mustang & "le bouffe"

Publié le par Spike

sushis-qui-puent.jpg    Vaste sujet que celui de la nourriture… ce que mangent les employés, ce que mange Sally Mustang …
    Les employés tout d’abord : ils ne peuvent surtout pas manger et ramener n’importe quoi, et surtout pas de nourriture qui sente quoi que ce soit parce que sinon, Sally hurle dans tout le bureau que « Le bouffe elle pue, mais QUI peut manger un truc pareil c’est horrible !» et que «Vous avez l’intérêt de allumer des bougies partout parce que y’a un client qui arrive au bureau dans 5 minutes, so je veux pas que ça sente le bouffe dans le bureau sinon YOU'RE FIRED!»

    Vous oubliez donc la bouffe asiat, la raclette, les sardines grillées, la brandade de morue, la pizza 12 fromages etc ...
A part du tofu bouilli, ou du tofu cru, je ne vois pas ce qui ne sent rien.
Bon ok, les sushis. Mais est-ce vraiment de la nourriture... si? Ha.

    Pendant des années, les serviteurs employés de Sally Mustang ont été obligés de manger froid même l’hiver parce qu’il n’y avait pas de micro-ondes au bureau pour faire réchauffer quoi que ce soit. Pas de four à micro-ondes (pas de tickets restaurant non plus, ça coûte de l'argent ça!)  obligés donc d’aller manger dehors.
Faites le calcul quand vous gagnez 1150€ par mois et que votre bureau se situe dans les quartiers bobos chics de la capitale où même un plat de coquillettes au beurre coûte 10€ !!!

    Alors vous me direz,  il y a aussi la possibilité de ne PAS manger : pas de nourriture = pas d’odeur de bouffe = régime à pas cher, parfait pour toutes les filles obsédées par l’idée de rentrer du 36... Mais à ce rythme là, personne ne tient très longtemps car tout le monde n’a pas forcément envie de ressembler à Nicole Ritchie , et ne possède pas un métabolisme de mannequin à savoir: être capable d'ingurgiter une demie carotte ou une rondelle de radis et de dire qu’elle n’a vraiment plus faim lorsqu’on lui propose un demi quartier de pomme pour le dessert.

    Cependant, par une rude matinée d’hiver, alors que le thermomètre affichait -15°, qu’un cinglant blizzard faisait rage dehors, et que les larmes des filles gelaient à même leur joues quand elles sortaient du bureau pour pleurer de rage et de désarroi sur le trottoir parce qu’elles avaient encore oublié une virgule et deux points à leur dossier de présentation - ce qui leur avait encore valu moult insultes et remontrances de la part de Sally Mustang - la question de l’acquisition d’un four à micro-ondes fut reposée à la réunion hebdomadaire du lundi matin.
La réponse attendue tomba une fois de plus, froide comme la pauvre sœur de Sally Mustang, décédée d’une overdose de mauvais crack une semaine plus tôt :

    « NON. Après, ça pue dans tout le bureau à cause de le bouffe qui chauffe. »

    Une mutinerie menaçait d’exploser, déjà des plans d'attaques germaient dans la tête des plus effrontées, mais Sally, voyant qu’on était toutes contre elle finit par céder, et le lendemain, nous avions au bureau un four à micro-ondes... que nous avons tout de suite inauguré en faisant cuire de la tartiflette dedans... (non, c'est une blague)

    Lorsque Sally mange au bureau, il faut aller lui chercher à manger, donc 5 ou 10 minutes avant ma propre pause, je lui demande ce qu’elle veut que j’aille lui chercher. En général, ça tourne toujours autour des même plats : saumon, poulet, salade, sandwich poulet-crudités de chez Paul.
Mais parfois, allez savoir pourquoi, la salade est infecte, ou le poulet « fucking disgusting » et il faut retourner le changer immédiatement.

    « Re bonjour, c’est encore moi… alors je reviens à cause du poulet, parce que ma folle de patronne le trouve complètement dégueulasse et voudrait savoir s’il serait possible, par hasard, de changer de morceau ? »

     La honte et l'humilation totale.

    Bien sûr, le temps que j’aille chercher le poulet, que je le ramène, etc…etc… il est 13h30, ce qui signifie que j’ai perdu une demie heure sur mon temps de pause... y'a des coups de poulets sur le crâne qui se perdent moi je dis...

    Parfois aussi, Sally n’aime pas ce qu’elle mange, mais ne me fait pas ramener la nourriture,  alors comme elle a horreur de "jeter le bouffe" et qu’elle sait qu’on est pauvre, elle fait acte de charité et nous lègue son repas. Un jour, avec toute la subtilité et la délicatesse qui la caractérisent, elle a dit à une stagiaire :

    « Tiens, tu veux mes sushis ? Ils sont vraiment dégueulasses mais j’ai horreur de jeter le nourriture, donc si tu veux je te les donne . Mais COMMENT peut-on OSER vendre un truc pareil ? Si  on est malade, on ira se plaindre hein ! Enfin moi je n’aime pas ça, mais peut être toi tu aimeras ? »

La stagiaire, choquée, n’en a pas voulu, puisque :

    « Si c’est dégueulasse pour elle, pourquoi ça ne le serait pas pour moi aussi ? Elle croit que je vais manger ses déchets ? Plutôt mourir de faim que de finir ses sushis ! Je suis pas son chien ! Et j’ai pas envie d’être malade non plus !!! »

    Et puis des fois, Sally est affamée, elle n'a pas mangé depuis des jours, elle mangerait le chien de Malvina si elle pouvait... et là, je me dois d'aller vite vite vite lui chercher de quoi la sustenter avant qu'elle ne tombe dans les pommes :

    « Bon, Darling… I am fucking starving...so il faut que tu ailles me chercher à manger sinon je vais m'évanouir là... j’ai pas mangé depuis hier, ça va pas du tout… bon… qu’est ce que je pourrais manger… quelque chose de bon… surtout que j’ai vraiment très faim là…
- ... tu veux un couscous ? un sandwich aux frites et à l’omelette ? Un truc qui cale bien ?
- Non, non, non... pas ça... attends, je vais réfléchir... »

    Au bout de 5 ou 10 minutes, elle a trouvé ce qui pourrait définitivement lui caler sa faim et m'annonce, triomphante:

    " HA JE SAIS ! Ramène moi 2 petits pilons de poulet et 1 mini pain au chocolat de chez Schnüprhfrer.
- ... Ha ben oui c’est sûr qu’avec ça tu vas être calée…
- HA OUI ! et aussi : un paquet de M&M’S jaune !
- … »


Publié dans Sally Mustang & Co

Commenter cet article

Sonia, MISS BLOG 2007 28/11/2007 19:37

Mais c'est horrible ce que t'as fait au chien ce matin !!!
Arrrgghhh... Je peux pas lire un truc pareil... Surtout moi bordel !
Tu sais que sur la question canine je suis très sensible hien pourtant !

Hermy 28/11/2007 12:26

Alors le syndrome de « la bouffe qui pue » a aussi frappé chez Sally Mustang.
Nous si par hasard on a pas fait assez de courant d’air, c’est l’émeute, elle ouvre toutes les fenêtres en glapissant
« mais ça pue ici, qu’est-ce que vous avez encore mangé ! »*
(des pizzas, du chinois, des trucs pas cher eh banane)
Quant au micro ondes, l’hiver dernier la réponse a été : il ne fait pas froid cet hiver…
De toute façon quand elle rentre dans un bureau qui n’est pas le sien, elle fronce les narines avec un profond mépris (tout le monde ne peut pas acheter son home spray chez Chr*st**n T*rt* !)
Hermy

m.Ike 28/11/2007 11:35

vous allez rire
mon boss hier a donné 5€ aux éboueurs pour les étrennes
c'est déjà pas énorme
et ben devinez quoi ! Il a demandé une facture !!!

Fran 28/11/2007 11:35

Et pourquoi tu ne la laisserais pas s'evanouir Sally ... bon accessoirement tu risque de perdre ta si bonne place alors ça vaut peut-etre réflexion
Suis pas là depuis longtemps mais on en devient vite accro de tes histoires :))

baba 28/11/2007 10:08

L'idée du Bleno dans le micro-onde est assez savoureuse. Un gremlins, bzzzz, pouf et ting ! C'est cuit.