Ma vie de Morue

Publié le par Spike

Bonjour mes petits Poulets! Vous m'avez tellement manqué si vous saviez!!!!!

En même temps, avec le salon de l'Agriculture, j'ai pas eu une minute à moi, mais là tout va bien, je suis revenue!!!!!

Aujourd’hui, je vais vous raconter mon dernier enfoirage affectif. Oui, je vous fais le même plan toutes les semaines, je sais, mais c’est parce qu’il m’arrive beaucoup de choses dans ma vie extraordinaire.

Tout a commencé le jour où j’ai été obligée d’aller au Monoprix en bas de chez moi pour faire des courses parce que j’étais presque en rade Chocapics, de nourriture pour chien et surtout de Croustibat.

Oui, les Croustibat, c’est la base de mon alimentation, je pense vous l’avoir assez répété comme ça.

Alors quand je vais chez Monop’ le samedi matin il faut savoir que je me prépare comme si j’allais au bureau, on ne sait jamais, le potentiel homme de ma vie peut se cacher partout, même au Monoprix au rayon Canigou :

A 7h je me réveille.

A 7h15 je mange mes Chocapics pendant que je regarde les blogs des coupines.

Alors y’a elle, elle, et aussi elle, et elle, et cette connasse là aussi, et elle, et puis elle (j'adore!)
Et plein d’autres encore.

Je regarde aussi qui m’a poké sur Face Book pendant la nuit dès fois que Chuck Norris serait tombé en amour devant mon profil de déesse africaine made in Beauvais.

Oui Chuck Norris est mon idéal masculin, comme d’autres ont Alessandro Gassman pour idole.
Moi j’aime Chuck.

A 8h30, je vais sous la douche.

A 8h50 je commence mon brushing.

A 9h10 mes cheveux ne sont pas comme je voudrais mais tant pis.

A 9h15, je m’habille.

A 9h30, je sais toujours pas comment je vais m’habiller alors je mets n’importe quoi qui me tombe sous la main (là c’était ma robe Couture achetée chez Jennifer qu’on dirait du Dior et mon étole en cachemire synthétique Louis Vuitton dénichées aux Puces de Clignancourt)

A 9h40 je commence à me maquiller (grâce à ma super technique de la tarte à la crème je garde un teint de rêve et j’ai toujours le visage d’une jeune fille de 17 ans)

A 10h30, je ne sais pas quoi mettre comme gloss.

gloss-pourris.jpg

A 10h45, je ne me suis toujours pas décidée.

A 11h, j’ai 42 couches de gloss sur les lèvres, mais j’ai fini.

Et à 11h05, je suis enfin prête pour aller faire mes courses au Monop’ !

Me voilà au rayon surgelés, et là j’hésite entre prendre une boite de 20 Croustibat ou 3 pots d’Häagen-Dazs.

Comme la veille j’ai dépensé un SMIC chez Sephora pour m’acheter 17 gloss, 8 crèmes, 3 poudres, 7 anti-cernes et 2 litres de parfum, je prends juste une boite de Croustibat par 20.

croustibat.gif
glace.gif
Au moment où je tends le bras pour prendre ma boite, Chuck Norris apparaît devant moi tel la vierge devant la Soubirou.

J’en ai lâché mon panier.

Chuuuuuck !!!!!  J’ai dit.

Lui : Gnnnééé ??????

Moi : Nan nan... pardon, c’est juste que je vous ai confondu avec quelqu’un d’autre...

Lui : Ah oui je sais, vous m’avez encore confondu avec Chuck Norris... vous n’être pas la première...  toutes les filles me le disent. Vous êtes vraiment d’une beauté à couper le souffle...

Moi : Merci vous aussi !!!!!! .... !!!!

Lui : Puis je vous inviter à prendre un café ?

Moi : Je n’ai pas bu de café depuis 1989, mais ce serait avec grand plaisir !!!

J’étais subjuguée.
J’avais l’impression d’être avec Chuck Norris en vrai.
Du grand, du beau, du fort, du même pas pédé.

J’ai pas hésité, j’ai lâché mon panier et on est allé dans le premier café qu’on a trouvé, en l’occurrence un bar PMU tout nase mais c’est pas grave.

Après vérification Chuck Norris s’appelait en réalité Maurice.

Mais il préférait qu’on l’appelle Johnny.

Maurice il était tellement fabuleux que j’ai dit ok pour le revoir 2 jours après.

En plus d’être beau, le Maurice il était intelligent, plein d’humour et je sentais déjà qu’il commençait à être conquis par mon charme.

Moi, ça me faisait déjà tout plein de truc dans le dedans de mon corps, je voyais déjà mes 8 prochaines années toutes tracées, il était l’homme de ma vie c’est obligé, j’avais enfin déniché ZEU perle rare, le futur père de mes enfants, l’homme qui resterait enfin accroché à moi comme un koala à son eucalyptus, celui que toutes mes coupines m’envieraient.

Le soir même de notre rencontre, il m’envoie de la déclaration d’amour sur MSN, comme quoi il me trouve fascinante, fabuleuse de beauté, dégoulinante d’intelligence et tout et que la prochaine fois, il voudrait m’emmener dans un endroit un peu spécial digne de moi.

J’vous jure, que c’est chiant d’être belle...

Habille toi sexy il me dit, ce soir je te sors.

Je suis toujours sexy je lui réponds.

Du coup  j’ai sorti la tenue Zapromkiefer. (Zara-Promod- Pimkie- Jennifer) le sac de Morue et les 18 gloss dedans.

Maurice, très gentleman, il vient me chercher avec sa wature en bas de chez moi, et on va dîner au Léon qui se trouve à République.

J’adore les moules-frites, pas toi ? il me fait.

Ha ben moi je mange que des Croustibat, mais les frites j’aime bien aussi.

Bref, je passe un moment fabuleux en compagnie de mon Maurice chez Léon, et donc ensuite, il m’emmène dans son endroit spécial.

C’est quoi ??? C’est où ???

Tu verras tu vas adorer j’en suis sûr. Il me fait.

On tourne partout dans Paris, je sais plus trop où parce que j’ai pas trop le sens de l’orientation, et moi Paris je sais me déplacer qu’en métrokipu, il se gare, et là, on arrive devant une petite porte avec une petite fenêtre à l’intérieur, comme dans les films.

Là, un gros mec baraqué ouvre la porte, et quand il voit Maurice lui fait un grand sourire et lui fait:

Salut Johnny tu vas bien ? T’es venu avec qui ce soir ?

Il semblerait que Maurice ait ses entrées dans cet endroit mystérieux.

On dépose nos manteaux au vestiaire, et Maurice m’emmène ensuite au bar. Mais en allant au bar, je remarque un truc bizarre : y’a des allées et venues de filles et de garçons à moitié tous nus dans les couloirs !

Pis y’a des bruits bizarres qui sortent de ces couloirs ! Y’a même des salles qui donnent sur les couloirs !

Là, j’ai pensé qu’ il était grand temps que je me remette du gloss.

Je dis : Maurice c’est koua cet endroit où t m’as emmenée là ? Où kon est bordel ?

Lui : Tu veux pas boire un verre d’abord ? Bon ok je te fais visiter d’abord alors.

Moi : Heu... attends... Oukisson les toilettes ?

En chemin, je croise plein de mecs sans pantalon et des tas de filles toutes nues qui n’arrêtent pas de rigouler.

Et là, j’ai enfin compris : Maurice m’avait emmené dans un putain de Club Echangiste sans m’avertir !!!

J’ai vécu un des grands moments de solitude de toute ma vie.










En plus je m'étais même pas épilée.












En revenant, plus de Maurice.

Ah ce con en plus il me laisse toute seule !

Et bien figurez-vous que je l’ai retrouvé dans une des salles, occupé avec 3 blondasses, dont une qui avait une tête de lévrier afghan, aussi peu habillées que lui et je ne vous dis pas ce qu’ils étaient en train de faire.

Viens donc nous rejoindre ! me dit-il.

Mais oui, viens chérie ! me lance une des blondes.

Moi, estomaquée, en total fusion avec le mode « frigo » : Pas question ! Espèce de salaud ! Et moi qui te voyais déjà en père de mes enfants!

Et à la blonde : Et toi depuis quand on parle quand on a la bouche pleine, pétasse mal polie ?

A ce moment là, je sens des mains qui s’aventurent sur mes fesses, je me retourne, et là, je vois un mec d’au moins 58 ans avec une érection de 14 mètres de long, en train de me sourire d'un air bizarre :

Non merci, je ne fais pas encore dans la gérontologie. j’ai dit en faisant demi tour vers la sortie.

Dans ta face espèce de p’tite bite ! (j’avais quand même jeté un œil juste avant)

J’ai laissé Maurice en bonne compagnie, et je suis rentrée chez moi en métrokipu.


Le lendemain, sur MSN, il m’envoie ce message :
Je suis désolé, je pensais que tu aimerais pas ce genre d’endroit, tu avais l’air pourtant super ouverte comme fille, pardon.

J’ai répondu :

Dans ton cul tes excuses ! Retourne avec tes morues blondes !

Depuis plus de nouvelles heureusement.

Je me demande toujours si les mecs normaux existent, et si oui, pourquoi moi je tombe jamais sur eux ?

En attendant, j’ai vu qu’il existait sur Face Book un groupe pour moi, ça s’appelle « le Club des Pintades Gourdasses ».

Je vais demander à la présidente ma carte de membre.

Commenter cet article

hoffert 07/03/2009 00:43

Mais alore un fourire je ne peut vous le d'écriredes larmes aux yeux a pissé debout Non vraiment éxcélent et tèllement naturelle mais je préffère allez au duplex le lundi après midi vous me direz je rigole autemps !!!

MiLOu 15/03/2008 14:25

C'est la 1ère fois que je viens sur ton blog et je suis morte de rire devant ça...
Comme quoi...Monoprix ça vous change la vie ^^'

La Nine 13/03/2008 10:09

Extraordinaire!!! On s'y croirait!!!

Emi 13/03/2008 00:01

C'est terrible et frappant! j'adore et j'en redemande.
Une bannière "blog détourné" est une bonne idée, bordel Spike tu vas devenir une star influente et faire des podcast!

y'a une mini violette qqpart??

Nicolas 12/03/2008 14:55

J'espère sincèrement que ces histoires d'huissier ne seront bientôt plus qu'un mauvais souvenir.
Je comprends pas comment on peut en vouloir à quelqu'un d'aussi "pourrite" que toi. J'aimerais, d'ailleurs, qu'il y ait davantage de gens pourrite.
Moi, oui, je suis un escroc. Pourquoi ?